Stratégie de transformation digitale pour HFC Kenya

Au Kenya, MSC a aidé HFC Banque à mettre en place une stratégie de transformation digitale pour ses clients à faibles et moyens revenus. MSC a mené une recherche et utilisé ces informations pour formuler des recommandations sur la feuille de route digitale de la banque HFC. HFC a lancé son application HF Whiz en 2018, ce qui a facilité les transactions pour un montant de 686 millions KES (6,8 millions USD) en deux mois après son lancement

Stratégie des agents bancaires en Ouganda

MSC a élaboré et mis en œuvre des stratégies d’agents bancaires pour trois grandes banques Ougandaises : la Stanbic Banque, la Centenary Banque et la DFCU. L’intervention de MSC a permis aux banques d’atteindre plus largement les services financiers dans les régions reculées et inexploitées d’Ouganda. Notre soutien a aidé ces institutions à traiter un montant cumulé de 2,9 millions de transactions d’une valeur de 1,4 billion de UGX (400 millions USD).
Fin 2018, plus de 2 600 agents s’étaient inscrits sur le canal des agents, servant des milliers de clients.

Conception d’un programme SHIFT SAARC au Bangladesh pour les services financiers digitaux

MSC a évalué le cadre réglementaire régissant les services financiers digitaux et mobiles au Bangladesh dans le cadre du projet «Transformer la finance inclusive» (SHIFT) mené par l’UNCDF. A la suite de cette évaluation, MSC a formulé un certain nombre de recommandations. Celles-ci comprenaient, entre autres, la réglementation à plusieurs niveaux de la connaissance du client (KYC) et l’introduction d’un bac à sable réglementaire. L’examen a abouti à ce que SHIFT et A2i s’efforcent d’introduire eKYC, à mettre à jour les directives relatives à la banque mobile et aux agents, à débattre du bac à sable réglementaire et à renforcer la coordination des politiques et réglementations en matière de financement numérique au sein de la banque du Bangladesh.

Conception du programme d’inclusion financière du Pacifique – II

MSC a mené une mission exploratoire pour le PNUD et l’UNCDF dans l’ensemble des pays insulaires du Pacifique et a conçu la phase II 2014-2018 du Programme d’inclusion financière dans le Pacifique (PFIP). Le projet couvrait cinq pays insulaires du Pacifique: la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Fidji, les Îles Salomon, Samoa et Vanuatu. Notre implication a permis à l’UNCDF et au PNUD d’obtenir un financement initial de plus de 21 millions USD pour le programme, tandis que les interventions au titre de la phase II du PFIP ont déjà eu un impact sur plus de 500 000 insulaires du Pacifique.

Conseil aux banques centrales d’Afrique et d’Asie

MSC a beaucoup travaillé avec les banques centrales de pays d’Afrique et d’Asie dans le cadre d’un large éventail de missions. Nous avons travaillé avec des banques centrales, telles que la Banque de Papouasie-Nouvelle-Guinée (BPNG), la Banque d’État du Vietnam, Bangko Sentral ng Pilipinas (BSP) aux Philippines, la Banque d’Indonésie et Otoritas Jasa Keuangan (OJK) en Indonésie, ou encore Banque d’Ouganda, Nepal Rastra Banque, Banque de Zambie, entre autres.

Inclusion financière à l’échelle nationale et stratégie financière de la banque centrale du Qatar

MSC a travaillé avec la Banque centrale du Qatar pour élaborer la stratégie nationale d’inclusion financière et d’alphabétisation. Nous avons évalué le niveau d’inclusion financière et d’alphabétisation dans le pays, analysé les facteurs d’offre et de demande associés à ces écarts et créé un cadre propice au soutien des banques et des institutions financières. Grâce aux conclusions de ces travaux, MSC a élaboré la stratégie nationale et un programme de mise en œuvre en coordination avec le Comité d’inclusion financière de la Banque centrale du Qatar. La politique nationale aura un impact positif sur environ 2,26 millions d’adultes dans le pays.

Faciliter le PMJDY 2.0, la stratégie nationale d’inclusion financière de l’Inde

MSC a joué un rôle crucial dans l’élaboration de la stratégie nationale d’inclusion financière de l’Inde, adoptée par Pradhan Mantri, Jan Dhan Yojana (PMJDY). Nous avons aidé le gouvernement indien à mettre en œuvre puis à ré-imaginer le programme. MSC a examiné les performances des agents de la banque et a examiné la perception des utilisateurs et leur expérience des services fournis par les agents. Au regard du succès du programme, MSC a été chargé d’aider au développement de la deuxième phase. Nous avons préparé les rapports de chacun des comités et élaboré un rapport de synthèse. Le PMJDY 2.0 a été annoncé en 2018, avec un impact potentiel sur plus de 800 millions de personnes.