Le projet pilote M-PESA de Safaricom

L’un des facteurs de succès les moins reconnus de M-PESA, le produit phare de Safaricom, est l’essai pilote minutieux qui s’est déroulé sur une période de dix-huit mois avant le lancement commercial de M-PESA en 2007. Ce blog souligne les leçons tirées de cet essai pilote.

Relever les défis liés au crédit digital compte tenu des vulnérabilités spécifiques aux segments de clientèle

Sept ans après l’émergence du crédit digital, près de 6 millions de Kenyans ont soit utilisé le service ou continuent de l’utiliser. Cependant, la question demeure : le crédit digital est-il suffisamment répandu pour aider tous les Kenyans qui ont besoin d’un crédit instantané ? Pour répondre à cette question, nous avons interrogé un échantillon de 50 emprunteurs digitaux et avons utilisé notre approche MI4ID afin de recueillir des informations sur l’utilisation du crédit digital, les comportements spécifiques à certains segments de clientèle, l’adéquation de la protection des clients et de la connaissance des produits.

L’équilibre entre le biais cérébral gauche-droit dans les processus de la conception axée sur l’utilisateur

Les lobes gauche et droit de notre cerveau traitent différemment les informations. Souvent les enjeux de la conception des produits tournent autour du conflit entre ces biais du cerveau gauche et du cerveau droit. Dans ce blog, nous discutons de l’approche « Market Insights for Innovation and Design (MI4ID) » de MSC de la distillation du concept et de la façon dont ce problème est abordé dans le processus de l’élaboration de produits.

Les femmes ont-elles pris le train du crédit digital ? Enseignements du Kenya

Sept ans après le lancement du crédit digital au Kenya, les femmes sont toujours largement sous-représentées parmi les emprunteurs. Pourtant, elles offrent un immense potentiel pour les fournisseurs, pour peu qu’ils pratiquent un ciblage adapté. Ce blog met en avant trois enseignements qui devraient contribuer à rendre le crédit digital plus inclusif vis-à-vis des femmes au Kenya.

Peut-on être optimiste sur l’avenir du secteur du crédit digital au Kenya ?

Au Kenya, 2,2 millions de personnes sont en situation d’impayés pour des crédits digitaux contractés entre 2016 et 2018. Environ la moitié (49 %) des emprunteurs digitaux en situation d’impayés ont un encours de crédit inférieur à 10 USD. Un constat qui amène à se poser la question suivante : l’évolution des produits de crédit digital et la croissance du secteur au cours des sept dernières années ont-elles eu des résultats positifs ?

Quelle est l’utilité de la formation pour les agents ?

La formation permet à l’agent d’être plus informé et, par conséquent, fait de lui le choix préféré des clients, mais la formation a-t-elle une influence au-delà des connaissances de l’agent ? Un agent qualifié n’est-il pas également plus motivé à développer et améliorer son activité ? La formation change-t-elle autre chose pour l’agent ?